Ravalsystems.com » Voiture » Assurance voiture résiliée pour non-paiement : comment s’y prendre ?

Assurance voiture résiliée pour non-paiement : comment s’y prendre ?

Pour cause de non-paiement de la prime d’assurance, l’assureur est en droit de retirer sa garantie au conducteur débiteur. Si vous vous retrouvez dans cette situation, sachez que trouver une nouvelle assurance peut se révéler la croix et la bannière pour vous. Voici quelques pistes qui vous permettront de vous sortir de cette mauvaise situation.

Négociez avec votre assureur

En cas d’impayé, votre assureur procédera à une mise en demeure avant de procéder à la résiliation de votre contrat. Dès la réception de la mise en demeure, ne traînez pas ; prenez rapidement contact avec votre assureur pour négocier un échéancier ou pour solder votre dette. Proposez-lui aussi la résiliation d’un commun accord ; ceci évitera votre inscription dans le fichier de l’Association pour la gestion des informations sur le risque en assurance (AGIRA).

Même si vous n’avez pas réagi à temps pour empêcher la résiliation, tentez encore votre chance. Dès réception du courrier de résiliation, prenez contact avec le service commercial de votre assureur pour proposer le règlement de vos impayés ; en contrepartie, l’assureur s’engagera à ne pas vous inscrire dans le fichier mentionné plus haut. Vous pourrez ainsi vous tourner vers un autre assureur sans difficulté. Toutefois, si vous n’obtenez pas gain de cause, il vous reste encore d’autres options.

Rechercher un nouvel assureur adapté à un nouveau profil

En théorie, lorsque vous êtes résiliés pour défaut de paiement de votre prime d’assurance, vous êtes de facto exclu du marché de l’assurance automobile au même titre que les résiliés pour d’autres causes. C’est la conséquence de votre inscription pour deux ans dans le fichier des profils à risque.

Dans les faits, il existe sur le marché des sociétés spécialisées dans la couverture des profils dits à risque tels que les personnes résiliées pour défaut de paiement. Néanmoins, ces assureurs vous appliqueront une tarification plus élevée que celle qu’appliquerait un assureur classique.

Afin de trouver la meilleure couverture au meilleur tarif, il vous faudra contacter plusieurs compagnies et leur demander de vous faire des offres. Vous pourrez alors choisir l’offre la plus intéressante pour vous. Servez-vous à cet effet des comparateurs en ligne qui comparent en temps réel les offres provenant de plusieurs professionnels.

Pour obtenir un tarif moins élevé, vous allez peut-être devoir revoir votre couverture à la baisse. Si vous trouvez que la couverture tous risques est trop chère pour vous, choisissez la couverture pour dommages aux tiers qui est le minimum obligatoire qui doit être souscrit. Éventuellement, envisagez de changer de véhicule. Un véhicule plus petit et moins puissant vous coûtera moins cher à assurer qu’une grosse berline.

Saisir le Bureau central de tarification

Si malgré tout vous avez des difficultés à trouver une assurance pour votre voiture, le Bureau central de tarification (BCT) sera votre dernier recours. Il s’agit d’un organisme public institué par la loi. Il traite les requêtes de personnes soumises à l’obligation d’assurance qui éprouvent des difficultés à se faire assurer. Il peut donc imposer à l’assureur que vous aurez choisi de vous couvrir avec la garantie minimale obligatoire. Vous devez saisir le BCT dans un délai de quinze jours suivant le refus d’un assureur par lettre avec accusé de réception. Après étude du dossier, il établira le montant de la prime d’assurance qu’il vous communiquera. Il vous revient de contacter l’assureur désigné pour finaliser le contrat.